Actualités

Questions / réponses

 

La chirurgie bariatrique : 

La chirurgie bariatrique, présente des implications somatiques et implique des changements comportementaux et psychologiques significatifs.

Il est donc indispensable de vérifier préalablement que le patient ne présente pas des contre-indications psychosomatiques et que son contexte psychosocial permette une adaptation aux changements demandés par l’intervention.

Après cette première phase, la prise en charge multidisciplinaire doit prévoir une préparation adéquate et complète pour l’éventuelle intervention, et pouvoir garantir un suivi à vie à ces patients.

La prise en charge bariatrique est donc un processus permanent, qui implique, dans la phase préopératoire, trois étapes : 1) informer ; 2) évaluer et 3) préparer les candidats.

Les attentes et les espoirs des personnes obèses souhaitant une chirurgie bariatrique sont immenses: une opération magique. Cependant, l’implication, les changements hygiéno-diététiques sont conséquents (exemple : éviction à vie des boissons gazeuses tel que les sodas, bière, cidre, champagne…). En aucun cas, la chirurgie bariatrique est une solution de facilité.

L’enjeu, pour le diététicien est de devenir compagnon de route de ces patients et de leur maladie chronique, l’obésité.

La prise en charge diététique dès les premiers entretiens jusqu’à la surveillance à vie de la couverture de besoins nutritionnels modifiés. L’objectif est, d’accompagner les patients vers une meilleure compréhension de la réalité alimentaire quotidienne et une (ré-)éducation au respect du corps et de ses sensations.

 

La détox après les fêtes : 

Adeline Benoist vous parle de l’alimentation adéquate après les fêtes sur france bleu Picardie. En effet, il est recommandé de mettre son tube digestif au repos après la période des fêtes.

Que faut-il retenir :

  • Augmenter les apports en légumes cuits et crus (à chaque repas)
  • Diminuer les apports des produits d’origine animale
  • Augmenter les apports hydriques (2L d’eau / jour)
  • Réduire les apports en sel.

Cliquer pour écouter le Podcasts : la détox après les fêtes

 

Les pauses déjeuner au travail : 

Adeline Benoist vous parle de l’alimentation sur France bleu Picardie. En effet, il est très important de manger équilibré.

Tout commence par un bon fractionnement de l’alimentation en trois repas (petit-déjeuner / déjeuner / dîner), puis éviter les repas trop gras et trop sucrés pour être efficace l’après-midi et ne pas trop ressentir le besoin de faire la sieste. Une collation peut-être la solution au grignotage ! Il est également important de manger des féculents, éviter  la surcuisson et de les réchauffer une seconde fois pour qu’ils gardent leur propriété d’assimilation lente.

Cliquer pour écouter le Podcasts : les pauses déjeuner au travail

 

L’électro stimulation musculaire associée à un protocole diététique : 

Adeline Benoist est partenaire de PEDALEAU à Saleux. Le centre propose une technologie innovante et un protocole minutieux, pour un résultat optimal (20 minutes = 1h30 de sport traditionnel). Le X Body (combinaison d’électro stimulation) associé à une alimentation saine, permet d’améliorer le système cardio vasculaire, d’affiner la silhouette, de réduire la cellulite …

N’hésitez pas à contacter le centre PEDALEAU au 03 22 90 12 14 ou de consulter la page facebook X body de Saleux.

 

Qu’est-ce-que le NUTRI-SCORE ?

Le nutri-score est un logo qui permet d’orienter le consommateur sur la qualité nutritionnelle d’un produit.

Pour plus d’informations : le nutri-score / manger bouger

 

Pourquoi associer les aliments pour un bon fonctionnement de l’organisme ?

La difficulté en diététique est de trouver une adéquation parfaite entre les besoins biologiques de digestion et l’assimilation du corps. Il est essentiel de combiner les aliments manière à mieux entretenir nos cellules.

 

Quels sont les impacts du fer dans notre organisme?

Pro-inflammatoire et pro-oxydant en excès, le fer est aussi un facteur de croissance de tous les agents pathogènes comme les virus, bactéries, champignons… Un manque de fer induit de la fatigue, réduit la thermogénèse, ralentit la synthèse des neurotransmetteurs et peut conduire à des compulsions alimentaires pour les glucides.

 

L’axe neuro-intestinal ? Qu’est-ce que c’est ?

Vous avez pu constater par vous-même que les régimes hypocaloriques n’étaient pas suffisants pour maigrir. La situation est bien plus complexe. Le cerveau et l’intestin sont étroitement liés (le système nerveux autonome et le système hormonal et le microbiote). Une communication entre l’intestin et le cerveau délétère, induit des pathologies (surpoids, obésité, résistance à l’insuline, trouble du comportement alimentaire…).

 

Quels sont les bienfaits des OMEGA 3 ?

Les oméga-3 sont des éléments clefs pour le bon fonctionnement de notre corps. Ces acides gras favorisent le mécanisme de la lipolyse. En effet, ils mettent à disposition des graisses pour fournir de l’énergie.

Les oméga-3 participent donc la diminution de la masse grasse si les apports sont suffisants.

 

Pourquoi faire un bilan diététique en début de grossesse ?

  • Si votre prise de poids est importante
  • Si vous ne prenez pas suffisamment de poids
  • Si votre glycémie est élevée
  • Si vous êtes végétarienne / végan / …
  • Si vous êtes sujette aux reflux gastro-œsophagien…

 

Quel est l’intérêt nutritionnel de la patate douce ?

La patate douce est un tubercule farineux ou gros tubercule à chair blanche ou orangée. Sa saveur légèrement sucrée fait penser à la carotte, à la châtaigne ou encore au fond d’artichaut. Peu calorique, elle contient de nombreux micronutriments essentiels. Autre atout de taille, la patate douce a un indice glycémique bas qui lui permet de ne pas avoir d’influence sur la glycémie et la prise de poids. On estime son indice glycémique à 50 contre environ 80 pour la pomme de terre. La chair de la patate douce et sa pelure contiennent des anthocyanines et des bêta-carotènes qui sont des antioxydants très puissants. Les patates douces à chair orange sont plus goûteuses et plus nutritives.

 

Fromage et hypercholesterolémie est-ce compatible ?

Bonne nouvelle pour les patients atteints d’hypercholestérolémie, vous pouvez continuer à consommer votre part journalière de fromage (pâte molle de préférence). Je vous invite à consulter l’article du centre de recherche et d’informations nutritionnelles (CERIN) : https://www.cerin.org/etudes/il-ny-a-pas-de-raison-de-supprimer-le-fromage-en-cas-dhypercholesterolemie-moderee/

 

Quelle alimentation durant les sports d’hiver ?

Les basses températures conjuguées à l’exercice physique augmentent les besoins nutritionnels… Il faut donc adapter son alimentation.

Au déjeuner il faut opter pour un repas plutôt léger (attention aux graisses), afin de préserver la masse sanguine, qui aura besoin d’être distribuée aux muscles pour l’activité physique de l’après-midi.

Il convient de privilégier la consommation de fruits et légumes frais pour limiter l’oxydation des cellules de notre organisme. En effet, l’oxydation de nos cellules est un phénomène provoqué par l’altitude, les variations thermiques, les UV, l’activité physique intense inhabituelle…

La déshydratation est deux fois plus importante en altitude, il faut donc consommer de l’eau régulièrement.

 

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est caractérisée par la présence de muqueuse endométriale au mauvais endroit : ovaires, abdomen… Se traduit par des douleurs régulières dans le bas du ventre de la femme.

 

L’endométriose et alimentation adaptée, y a-t-il un lien ?

La diététique a un rôle important lorsque l’on est atteinte d’endométriose. En effet, une alimentation adaptée permet d’atténuer les symptômes ou permet d’éviter qu’ils s’accentuent. La consommation de graisses animales est fortement déconseillée…

 

Qu’est-ce que la maladie cœliaque ?

La maladie cœliaque c’est une entéropathie auto-immune provoqué par l’ingestion de gluten chez des sujets génétiquement prédisposés.

Les signes cliniques et symptômes typiques sont : diarrhée chronique, asthénie, amaigrissement, douleurs abdominales et retard de croissance…

Le traitement de la maladie cœliaque repose sur l’éviction strict des aliments contenant du gluten.

Les objectifs du traitement sont : rémission clinique et histologique, diminution des complémentations à long terme et une amélioration du bien-être psychologique et de la qualité de vie

 

Quels aliments contiennent du gluten ?

Le gluten est présent dans : le blé, le seigle, l’orge, l’avoine, le froment, le kamut, le triticale, l’épeautre vert, le grand épeautre et le spelt.

Il est donc déconseillé fortement de consommer les produits contenant ces céréales.

ATTENTION aux additifs et agents de texture, ces produits de l’agroalimentaire contiennent très souvent du gluten.

 

Quels sont les bienfaits des fibres ?

Les fibres sont des glucides non assimilés par l’organisme. Il y a deux formes de fibres : solubles et insolubles.

Les fibres insolubles (apportées par le son de blé, le maïs, les choux, les pommes de terre, les légumes verts…) régularisent la fonction intestinale. Elles favorisent la satiété ce qui contribue au contrôle de l’appétit et du poids.

Les fibres solubles (apportées par le son d’orge et d’avoine, les légumes secs, les fruits et oléagineux, les algues…) forment un gel lorsque mélangées à l’eau et peuvent contribuer à abaisser le taux de cholestérol sanguin. Elles agissent comme un filtre au niveau de l’intestin pour ralentir l’absorption des glucides.

 

Protéines d’origine animale ou végétale ?

Toutes les protéines ne sont pas équivalentes. Il est important de manger varié donc de consommer des protéines animales et végétales.

Les protéines animales sont très riches en acides aminés indispensables et sont plus proches des besoins de l’homme. C’est aussi une source non négligeable de vitamines.

 

La chasse aux lipides ?

Des recherches démontrent que plus on a diminué la consommation de lipides et plus l’obésité a augmenté…

L’augmentation du surpoids dépend du total de l’énergie non dépensée. Le glucose se transforme en lipides si l’on accumule trop de calories au total.

 

Les régimes sont-ils efficaces ?

L’organisme réagit aux restrictions abusives et devient de plus en plus hermétique à la perte pondérale.

La prise en charge diététique est indispensable, elle permet de ne pas alarmer l’organisme et en définitive obtenir la diminution du poids. C’est une nouvelle façon de s’alimenter sans élimination drastique alimentaire.

 

Les produits allégés que valent-ils vraiment ?

Une denrée allégée en lipides est souvent enrichi en glucides. Une denrée allégée en glucides à base d’édulcorants peut être intéressant dans des cas particuliers, mais développe le goût du sucre = un cercle sans fin !

 

La sérotonine qu’est-ce que c’est ?

C’est l’hormone du bonheur, elle influe sur l’appétit, l’humeur et le sommeil. En manquer, c’est avoir un appétit excessif, des fringales, avec comme conséquence une prise de poids. Elle a un effet antidépresseur et antidouleur. Elle procure un sentiment de détente et peut avoir une action soporifique.